SEM Issoufou Mahamadou occupe le poste de Président de la République, Chef de l’Etat pour un premier mandat de 5 ans depuis le 07 avril 2011. Le 02 avril 2016 il est reconduit à la Magistrature suprême pour un second mandat de 5 ans .

Né à Dandadji » ( Département d’Illéla, Région de Tahoua) en 1952, SEM Issoufou Mahamadou est  arrivé à cette haute fonction après un parcours politique, militant et professionnel exceptionnel que beaucoup de jeunes nigériens ou jeunes africains ont à cœur de suivre.

 

 

Auprès du grand Niger puissant

Qui rend la nature plus belle,

Soyons fiers et reconnaissants

De notre liberté nouvelle!

Évitons les vaines querelles

Afin d'épargner notre sang,

Et que les glorieux accents

De notre race sans tutelle !

S'élèvent dans un même élan

Jusqu'à ce ciel éblouissant,

Où veille son âme éternelle

Qui fera le pays plus grand !

 

Debout ! Niger ! Debout !

Que notre œuvre féconde

Rajeunisse le cœur de ce vieux continent !

Et que ce chant s'entende

Aux quatre coins du monde

Comme le cri d'un peuple équitable et vaillant

 

Debout ! Niger ! Debout !

Sur le sol et sur l'onde,

Au son des tam-tams

Dans leur rythme grandissant,

Restons unis toujours,

Et que chacun réponde

À ce noble avenir

Qui nous dit : - En avant !

Hymne la Nigérienne

Mahamadou Issoufou, président du Niger, a visité la Communauté de Sant’Egidio avec une délégation du gouvernement de Niamey.

 

Il a été accueilli par Marco Impagliazzo, le président, avec plusieurs responsables de la Communauté. Parmi les sujets traités lors de l’entretien : la paix dans la région du Sahel, le dialogue interreligieux et la lutte contre la pauvreté comme moyen efficace pour prévenir l’émigration. Aider le développement de l’Afrique représente en effet un investissement nécessaire pour permettre à de nombreux jeunes africains de travailler pour l’avenir de leurs pays.

 

« Le thème des migrations est une priorité pour le Niger, a déclaré Marco Impagliazzo, car ce pays est au centre des routes utilisées par les trafiquants d’êtres humains ». Le président Issoufou a manifesté une profonde sensibilité sur ce sujet et a été le premier parmi les chefs d’Etat africains à prononcer des paroles de condoléances pour les nombreuses victimes des voyages dans le Sahara et la Méditerranée.